Ce qu'il faut savoir à propos de images numériques.

Image vectorielle

 

Une image vectorielle (ou image en mode trait) c'est une image numérique composée d'objets géométriques individuels (appelés vecteurs) définis chacun par divers attributs de forme, de position, de couleur, etc...

Elle se différencie de cette manière des images matricielles ou "bitmap".

L'intérêt est de pouvoir modifier cette image à volonté mais aussi de pouvoir l'agrandir sans aucun "effet d'escalier" et donc sans perte de qualité.

Elles correspondent le plus souvent à des fichiers de type AI ou EPS.

Image matricielle

 

Une image matricielle (ou image en mode point) aussi appelée image « bitmap »  est une image numérique dans un format de données qui se compose d'un tableau de points de couleur, généralement rectangulaires, appelés pixels.

Elles correspondent le plus souvent à des fichiers de type JPG, BMP, PSD, PNG,...

Bitmap : peut se traduire littéralement par "carte de points".

La qualité d'une impression dépend essentiellement de la qualité de l'image et de sa définition quand il s'agit d'une image matricielle ou  du soin apporté à la réalisation du fichier quand il s'agit d'un fichier vectoriel.

Notion de définition pour une image matricielle.

 

La définition d'une image avec sa notion connexe de résolution définit le niveau de détails qui seront visibles dans l'image. Cette résolution dépend de sa numérisation c’est-à-dire de sa conversion sous forme d’un fichier numérique à l’aide d’un scanner.

Plus il y aura de pixels, plus il y aura de détails fins visibles et plus elle est de grande qualité.

Une image numérisée avec une résolution de 640 ×480 pixels (donc contenant 307 200 pixels) apparaîtra très approximative et sous forme d’un pavage de petits carrés de couleur, par comparaison à une image numérisée à 1280 ×1024 (1 310 720 pixels).

À la fin du XXe siècle, les moniteurs d'ordinateur pouvaient afficher environ entre 72 et 96 points par pouce (ppp) ou dpi pour « dot per inch »  (=« point par pouces » ; le pouce étant une unité de mesure de surface), alors que les imprimantes modernes peuvent atteindre des résolutions de 600 dpi voire plus.  Les images destinées à l'impression professionnelle sont travaillées à 300 dpi et en CMJN (cyan, magenta, jaune, noir). 

Différence entre les images vectorielles et les images matricielles.

 

Lorsque l'on agrandit une image matricielle, puisqu'on ne rajoute aucune information qui ne serait pas déjà présente, cela induit une perte de qualité visible. Plus exactement, une fois qu'une image est numérisée, sa définition est fixe et son aspect visuel ne peut pas s'améliorer, même en utilisant de meilleurs dispositifs d'affichage ou astuces d'affichage. Une image numérique agrandie est dite pixelisée (aspect d’une mosaïque de petits carrés de couleur) et ses droites courbes ou obliques présentent souvent un effet d'escalier.

D’autre part il n’est pas possible de modifier la couleur d’une partie seulement de cette image sauf en la retravaillant ( et en modifiant la couleur de chaque pixel ) à l’aide d’un logiciel de retouche d’image tel que Photoshop par exemple.

Les images « récupérées » sur internet sont habituellement (toujours) des images en basse résolution ; donc inexploitable pour une impression « grand format » de qualité !

 

 

En revanche, les images vectorielles peuvent facilement s’afficher sous différentes échelles, être agrandies et s’adapter à la qualité du dispositif d’affichage sans perte de qualité,c haque partie de l’image étant composée d'objets géométriques individuels (segments de droite, polygones, arcs de cercle, etc.) définis chacun par divers attributs de forme, de position, de couleur,… il est possible de modifier la forme, la taille, la couleur,… de chaque élément indépendamment des autres éléments de l’image. Ce qu’illustre les images ci-dessous

 

Conversion d'images matricielles colorées en images monochrome noir et blanc.

 

En sérigraphie, pour pouvoir tirer un film permettant l'impression monochrome, il faut pouvoir convertir l'image reçue en image d'aplat noir et blanc.Un aplat (ou à-plat), dans le milieu de l'imprimerie, des graphistes et des maquettistes, désigne une surface de couleur uniforme (même nuance et même puissance). On dit ainsi un aplat de noir, de rouge , … Source Wikipédia, l'encyclopédie libre. 

La conversion d’une image couleurs en image d’aplat monochrome noir/blanc se fait par « tout ou rien »; les couleurs « claires » sont converties en blanc et les couleurs « sombres » converties en noir ; comme le montre les exemples ci-dessous.

 

Vous le constatez, les « tons clairs » disparaissent (Cfr CENTURY 21) ou les « tons sombres » deviennent entièrement noirs (Cfr US LESQUIN) .

 

 

© 2015 - PROSPORT MANAGEMENT sprl

  • Facebook App Icon